Nous  téléphoner

galgoslevrierspyrenees.jimdo.com

                 Simon

                  Laurel

 

La une du 28 janvier de GALGOSPYRENEES

 

TARANTA ET ERIKA , DES OUBLIÉES

 

 

           Il est vrai que de nombreux galgos viennent d’arriver chez nos refuges partenaires mais aujourd’ hui n’oublions pas nos protégés encore en famille d’accueil.

 

 

         Je voudrais vous parler de deux femelles qui attendent depuis fort longtemps que l’on s’intéresse enfin à elles. : ERIKA ET TARANTA.

 

 

 

             TARANTA est arrivée lors du sauvetage du 5 mars 2016, depuis elle attend désespérément SA FAMILLE.

 

 

            C’est sur taranta se trouve très bien chez sa famille d’accueil mais ne nous trompons pas TARANTA n’y est que de passage.

 

 

     Taranta a aujourd’hui 9ans, sa vie n’a pas été rose. Je pense même que cette pauvre galga a du été bien martyrisée par son galguero.

 

 

            Lorsqu’elle est arrivée au refuge, elle était en panique totale, terrorisée.

 

 

           A de son arrivée, taranta était dans l’impossibilité d’intégrer une famille adoptante. Trop craintive, méfiante. Mais le « travail » de sa famille d’accueil porte aujourd’hui ses fruits.

 

 

         Même si TARANTA a encore un peu de mal à faire confiance aux hommes, elle se trouve malgré tout libérer de certains de ces démons qui lui faisait mener une vie  bien triste.

 

 

      TARANTA accepte désormais avec plaisir les grandes balades que lui propose Katie. Elle adore cela  et dans ces moment-là se transforme en galga presque bien dans sa peau. Mais lorsqu’elle revient à la maison , sa famille d’accueil la sent moins à l’aise.

 

 

         Une chose est sure : TARANTA ne pourra absolument pas vivre en ville, celle-ci lui fait très peur. alors tant pis et vive la vie à la campagne.

 

 

 

Maintenant je voudrais vous parler d’ERIKA.

 

         Erika est l’une de nombreuses victimes de la fin de saison de chasse.

 

 

 

            Elle a 8 ans. ERIKA est une très douce galga, fragile et sensible, mais aussi reine mère vis à vis des autres chiens.

 

 

           À l’aube de son adoption, son destin à basculer, en effet, le jour de sa remontée en France, nous nous sommes aperçu que la famille qui lui était destinée  n’était pas digne de confiance.

 

 

        Erika a donc intégré une famille d’accueil ou elle se porte comme un charme. Quelques mois après son arrivée, nous nous sommes aperçu qu’elle était porteuse de la leishmaniose.

 

 

            Cette maladie du sud est aujourd’hui bien contrôlée. Mais personne ne s’intéresse à elle.

 

 

             Pourquoi personnes ne veut donner sa chance à nos deux belles, car ne l’oublions pas ce sont deux belles galgas.

 

     

             Oui elles commencent à avoir de l’âge, oui Erika a la leishmaniose. Mais ce n »est pas une raison pour les laisser sur le « carreau ».

 

 

             Alors, regardez les, parlez d’elles autour de vous, faites attention à elles.    Peut-être qu’en agissant ainsi nous leur trouverons enfin des familles digne de ce nom.